Annulation du festival du théâtre d’Avignon

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans un communiqué de presse diffusé ce mardi, au lendemain de l’annulation du Festival d’Avignon, le maire salue « une décision de sagesse et de responsabilité » d’Olivier Py, Paul Rondin et leur équipe, même si Cécile Helle assure avoir « gardé longtemps au cœur l’espoir que la belle utopie, qui avait animé Jean Vilar en 1946, portant création de ce qui allait devenir au fil des décennies le plus grand festival de théâtre au monde, allait triompher de la crise sanitaire liée au Covid-19. »

Le maire n’en déplore pas moins « un coup dur pour notre ville » et notamment pour « nombre d’acteurs économiques dont l’activité dépend grandement du festival. » Autant de commerces qui animent aussi le centre et les quartiers tout au long de l’année.

Cécile Helle mesure aussi ce que signifie cette annulation pour les acteurs culturels, « pour qui juillet à Avignon constitue chaque année le rendez-vous incontournable pour imaginer les saisons culturelles à venir du reste de la France, mais aussi de l’Europe et du monde. » Avec « une pensée toute particulière pour les acteurs culturels avignonnais, compagnies et responsables de théâtres permanents qui font vivre la culture tout au long de l’année dans notre ville grâce à ce temps fort qu’est le festival. »

Et enfin pour « les Avignonnaises et les Avignonnais, amoureux depuis toujours de leur festival ».

Le maire d’Avignon souhaite que dès le 20 avril, date du conseil d’administration du Festival d’Avignon au cours duquel sera débattu le plan d’annulation, « des perspectives soient lancées pour nous permettre d’évoquer déjà les contours de la 75e édition prévue en juillet 2021 afin qu’ensemble, nous retrouvions le chemin des jours heureux. »

Cécile Helle annonce aussi une intensification des discussions, entamées depuis le début de la crise, avec les chambres consulaires, organisations socio-professionnelles, fédération et associations de commerçants, hôtellerie-restauration, « afin de bâtir ensemble un plan de relance solidaire pour nous permettre collectivement de rebondir. »

Elle en appelle aussi « à l’aide exceptionnelle de l’État et des collectivités territoriales (Région, Département, Agglomération du Grand Avignon) pour accompagner et soutenir notre ville, ses acteurs économiques et culturels. » Un soutien « à l’image de celui que l’Etat a déjà mis en place pour les entreprises et certains secteurs. »

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email