Muguet du 1er Mai

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

En cette période de confinement, Avignon à l’Unisson vient vous souhaitez une bonne fête du travail en vous offrant un brin de muguet et que ce dernier vous apporte tout le bonheur que vous espérez…

Un petit brin de culture dans tout ce confinement et comme disait voltaire « L’art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit. »

Le Muguet fleurit quand vient le printemps. Il a donc été depuis l’Antiquité une plante idéale pour célébrer la nouvelle saison, les beaux jours qui reviennent et pour attirer les bonnes grâces pour de futures bonnes récoltes.

Les Romains célébraient au début du mois de mai les Florales, en l’honneur de Flora, la déesse des fleurs.

Le brin de muguet, porte-bonheur a souvent été associé à la Madone, les larmes versées par la Vierge Marie au pied de la croix auraient donné naissance aux fleurs de muguet en forme de clochettes blanches. Toutefois, ses baies rouges contiennent un puissant bouillon de onze heures…

En France, la tradition du muguet de mai est officialisée en 1561 par Charles IX, qui demande à ce que le 1er mai les dames de la cour en reçoivent un brin porte-bonheur. Cette tradition aristocrate est popularisée à la fin du XIXe siècle par le chanteur Félix Mayol, qui arbore pour son tour de chant un brin à sa boutonnière le 1er mai 1895. Le 1er mai 1936, le muguet est associé pour la première fois à la Fête du Travail.

Étant non loin d’une terre de parfumeur, (Grasse) voici une autre des propriétés de cette fleur.

C’est en parfumerie que le muguet est surtout connu, même s’il y est rarement utilisé sous sa forme naturelle. Dès le XVIe siècle, le muguet était un parfum apprécié, notamment des hommes, puisque le terme « muguet » a servi à désigner jusqu’au XIXe siècle un jeune homme élégant. Aujourd’hui on l’utilise dans les parfums féminins comme note de cœur, mais sous forme synthétique, le terpinéol étant un excellent succédané.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email