Off 2021, la FTIA dans le doute

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu au théâtre des Remparts en présentiel et en distanciel le 6 janvier 2021, la Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon (FTIA) qui représente 40 Théâtre et 77 salles, en dehors des vœux traditionnels a axés son point principal sur les perspectives du OFF 2021.

Même si des termes négatifs comme incertitude et inquiétude se sont glissés dans le débat mené par Harold David, ce dernier fut riche de propositions.

Hormis cette année que l’on aimerait tous et toutes effacer d’un revers de main, on espère que le pouvoir des fleurs fera verdir toutes les scènes dès que le confinement sera levé. La date de fin de celui-ci se fait désirer car les dates du off 2021 ne sont pas connues…

Plusieurs scénarios sont envisageables : du festival normal à celui supprimé, il nous reste une solution médiane où on aurait un festival fortement impacté par des normes sanitaires écrasantes. Mais le festival off 2021 ou n’importe quel autre festival demande un temps de préparation ; pour celui de Avignon la date butoir est le 1 mars.

Si par malheur le festival OFF 2021 devait être annulé, on espère que le fond de soutient voté par l’état viendra aider les théâtres avignonnais…

Voici le point de vue de Pierre Beffeyte, ex président de AF & C.

Pour lui rien ne sert de précipiter car AF&C a une marge de manœuvre aussi bien pour l’installation du village du off que pour l’édition du catalogue. Il est vrai que ce festival sera très particulier, avec des solutions drastiques.

Pour le président des 5 scènes, Serge Barbuscia (aussi directeur du théâtre du Balcon), il faut se battre pour ce prochain festival. Leur réunion s’est déroulée en vision entre madame le maire et les théâtres permanents pour évoquer les différents scénarios pour le prochain OFF 2021. Le directeur des Halles comme celui du Chien qui Fume et du petit chien on mit en place des dizaines de scénarios possibles face aux mesures Covid. Ce festival aura une répercussion pour les théâtres, moins de créneaux ainsi que pour les compagnies qui vont jouer devant ¼ de la salle. (Fort manque financier). Pour Julien Gelas ce festival ne sera pas normal car moins de compagnies, moins de spectacles et moins de spectateurs.

Il ne nous reste plus qu’à attendre le comité qui aura lieu fin janvier à la préfecture de Vaucluse pour savoir où l’on va…

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email