On ne voyait que le bonheur

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Le pitch :

Antoine, trompé par sa femme, ignoré par ses enfants, humilié par son patron, décide d’en terminer au plus vite : une balle pour chacun de ses deux enfants et une dernière pour lui. Mais après avoir tiré sur sa fille, il réalise ce qu’il est en train de faire et s’arrête là, laissant, Joséphine, sa fille, avec la moitié du visage arrachée par le coup de feu.

Commence alors un double chemin initiatique. Peut-on réellement pardonner ?

L’avis de la rédaction :

Grégori Baquet réussit par son adaptation et sa mise en scène à faire que cette aventure humaine soit toujours fine et lumineuse, très émouvante mais sans pathétisme. Au côté de Murielle Huet des Aunay, qui interprète l’ex-épouse et la petite fille, il dessine les trajectoires parallèles du père et de la fille. Un très beau moment de théâtre qui traite de reconstruction, de rédemption et de pardon.

Grégori Baquet, qui nous a déjà offert les années précédentes de belles créations, poursuit une carrière discrète et de grande qualité, heureusement récompensée par le Molière de la révélation masculine en 2014 avec la pièce « Un obus dans le cœur ».

Infos utiles :  

Au théâtre Actuel au 80, rue Guillaume Puy à Avignon

À 10h15 du 6 au 30 juillet, relâche le 19, 26 juillet

Réservation au : 04 90 82 04 02 / 07 88 04 65 42

Tarif : 22€, carte OFF : 15€. 

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email