Cabaret Burlesque

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Pitch :

L’effeuillage burlesque… ou l’art de se dévêtir en racontant des histoires…

Terme emprunté par les américains pour définir les performances sexy qui ponctuaient les spectacles comiques, le Burlesque connut ses heures de gloire à la fin du XIXe siècle dans les cabarets parisiens puis aux États-Unis, des années 20 à 60, avec le règne de la pin-up.
Remis au goût du jour dans les années 90 sous le nom de new-burlesque, c’est aujourd’hui un art pluriel avec des performances élégantes, poétiques, comiques ou complètement kitsch.

En digne héritière de la discipline, la troupe du Burlesque Klub offre un spectacle audacieux, subversif, drôle, empreint de bonne humeur et à l’énergie communicative.
Le Cabaret Burlesque, c’est un spectacle à la fois sexy et féministe, populaire et arty, drôle et élégant, proposant une autre vision du corps… le tout à grand renfort de plumes de paillettes!

Avis de la rédaction :

Déjà 9 ans que la troupe Klub vient nous présenter son cabaret Burlesque. On pourrait penser qu’avec le temps comme le bon vin le show se bonifie et bien non pas trop. Cette année, il prend même une sévère claque. Malgré un retour du cabaret au rouge gorge le spectacle est vu et revu. Les ficelles ne sont même plus grosses mais désuètes et proches de craquer.

Sur scène, on assiste bien a un show,  oui les filles se dénudent et oui elles sont girondes. L’art de l’effeuillage à travers les âges est bien maîtrisé, mais certaines poitrines vont au delà de l’opulence et donc de l’art. La meneuse de revue braille dans son micro, mal balancé et toutes ses annonces sont casse oreilles. On n’en arrive même à supplier qu’elle reste en coulisse.

Les dames ne sont pas oubliées avec le vicomte Harbourg qui termine ces 2 passages avec un tellement petit string qu’on se demande ou est passé sa virilité?? D’ailleurs le pauvre est vraiment mis à contribution! Etant le seul durant les tractages à pouvoir être torse nu, ces copines lui gribouillent le torse de dessin grotesque.

Les amateurs de moins en moins nombreux en réclament et applaudissent comme des soiffards. Une grosse dizaine de spectateurs en cours de spectacles désabusés quittent la salle.. Chacun choisira son camps dans cette affaire, en tout cas nous nous sommes déçus. Est-ce l’année de trop?

 

 Infos utiles :

Théâtre le Rouge Gorge, place de l’Amirande

À 21h55 du 7 au 30 juillet 2022, relâche les 12, 19, 26 juillet

Réservation au : +33 4 84 51 24 34

Tarif : 16€, carte OFF : 11€.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email