Deux fois rien

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Le pitch :

Deux fois rien, c’est un voyage entre les lignes où l’on rit, où l’on pleure, où l’on s’indigne. Des mots qui s’accrochent au coeur et vous serrent les entrailles à vous tirer les larmes. Et puis l’instant d’après, sans vous en apercevoir, vous riez aux éclats. Un voyage qui suit la courbe de vos émotions et s’arrête là où la vie s’égare.

Un « spectacle » (selon le comédien-auteur) ou un « concert » (selon le comédien-pianiste), pendant lequel les morceaux s’enchaînent, entrecoupés par le jeu du duo qui se fait tantôt complice, tantôt taquin et qui nous conte des histoires de travers sur un piano droit.

Une bulle de fraternité et d’humanité où l’on cesse de se poser cette question : sommes-nous la somme de nous, ou bien la division ?

Des textes de Grég Allaeys sur des musiques de Benoît Dendievel. Mais plus que de la chanson, ce sont des fragments d’émotions qui nous parlent de la vie, du début à la fin, de nos grands-pères, de ces minutes-papillons qui nous échappent, de ces destins échoués, de ces frères que l’on relève, de ces guerrières le menton vers les étoiles, de ces combats ordinaires aux montagnes millénaires, d’une commissaire aux yeux en amande, du combat sans fin entre le cœur et la raison, de ces poètes six pieds sous terre bouffés par les vers, d’humour et d’ « Amour akbar », .

L’avis de la rédaction :

On pense assister à une pièce de théâtre. En fait, on assiste à un concert avec un pianiste et un chanteur.

Les textes du chanteur sont sur différents thèmes le cœur, la raison, la tristesse, l’amour, la peine. L’ensemble de ces textes se base sur des calembours, des jeux de mots.

L’écriture est magnifiques, chaque mots et pesée et les syllabes qui le compose doivent claquer en sortant de la bouche du chanteur.

Les textes tendent à rappeler ceux de Grand Corps Malade.

Infos utiles :

Au théâtre Au Magasin au 31, rue des Teinturiers à Avignon

À 17h du 6 au 27 juillet, relâche le 18 juillet

Réservation au : 04 90 85 23 23/ 04 90 86 11 33

Tarif : 17€, carte OFF : 12€.  

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email