Grand Ecart

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Pitch :

Grand écart ? Parce qu’après dix années passées au sein de grands ballets européens, Kiyan Khoshoie s’est lancé dans une toute autre aventure. Un seul-en-scène, dans lequel il brocarde avec brio le microcosme où il a évolué. Un spectacle sur la danse plus qu’un spectacle de danse. Car Kiyan Khoshoie est aussi à l’aise avec son corps qu’avec les mots. Slalomant entre paroles et mouvements, il se joue des codes du stand-up pour livrer une confession théâtrale et chorégraphique aussi désopilante que virtuose. Le temps d’un long plan séquence où il incarne tous les personnages, il pointe les petits travers et les grandes dérives d’un métier qu’on choisit d’exercer par amour. Entre dévotion, rébellion et remise en question, il réaffirme sa passion, mais rappelle avec beaucoup d’à-propos que le danseur est un travailleur comme les autres.

Avis de la rédaction :

D’abord assis sur le côté du plateau, il scrute la salle.
Kiyan Khoshoie raconte ensuite son histoire. Sa puissance et son énergie est impressionnante, participatif est il déferle telle un tornade.
Il explique, mime et puis il danse dans un solo époustouflant dans la droite lignée de sadeck berrabah.
 Il singe certains de ses confrères avec beaucoup de finesse et nous explique les difficultés et les  douleurs physiques que tout danseur  peut connaître.

Infos pratiques :

Théâtre du Train Bleu,  40 rue Paul Saïn

A 16h15 , du 9 au 25 juillet, jours impairs

Réservation au : +33 4 90 82 39 06

Tarifs : 20 €, OFF : 14 .

 

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email