Je veux voir Mioussov

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Pitch :

Valentin Kataïev (1897-1986) signe quelques romans avant de s’essayer au théâtre.
En 1947 « Je veux voir Mioussov » le fera connaître partout en Europe.


Son ironie mordante et sa critique du régime soviétique ne l’empêcheront pas de faire une brillante carrière d’homme de lettres en URSS. Son comique débridé et son originalité en feront un auteur reconnu comme le « Feydeau Soviétique. »


Dans la maison de « repos », Les Tournesols, les pensionnaires « hors-sol » courent dans tous les sens à la recherche de ce pauvre Mioussov, venu se reposer le temps d’un week end. Tout le monde se fait passer pour ce qu’il n’est pas et il flotte aux Tournesols un parfum entêtant de non-sens.

Entre Feydeau et Kafka, Alfred Jarry et les Marx Brothers.
Déferlement permanent de situations improbables qui font se croiser de faux maris, de vrais marins, un médecin fou, une directrice d’hôtel déjantée, une amoureuse romantique, un professeur de langues orientales, etc. Des « clowns » tantôt fous, tantôt agressifs qui n’ont rien à faire là, mais qui tous veulent voir Mioussov. Grand succès de la Compagnie de Jacques Fabbri en 1968.
La mise en scène de Patrick Dray s’inspire de cet esprit de troupe.

Avis de la rédaction :

Un très beau décor entièrement fait en carton ondulé nous accueille. 
Un vaudeville à la sauce soviétique, dont l’action se situe en 1947 dans un maison de repos nommée Les Tournesols.
Une pièce intemporelle où les quiproquos sont rois. 
 
Le comique de situation à profusion est délicieux. Zohia se prend pour un équidé, Zaïseff se fait passer pour un autre et le vaudeville est lancé.
Ce dernier par ces attitudes me fait penser à Bourvil dans le Corniaud.
 
Mioussov alias Patrick Dray a une attitude très clownesque par moment.
 
La directrice et ses employés sont aussi barrés voire plus que leurs patients et tant à me rappeler la série Palace dans les années 80 – 90.
Rires garantis, allez rencontrer Mioussov !!
 

 Infos utiles :

Théâtre L’Alizé, 15 rue du 58e  R.I.

À 16h20 du 6 au 31 juillet 2021, relâche : 12, 19, 26 juillet.

Réservation au : +33 4 90 14 68 70 ou le : +33 6 83 25 24 52

Tarif : 18€, carte OFF : 12€, enfants (- de 12 ans) : 8€  

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email