Lettre d’une inconnue

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Le pitch :

Stefan Zweig peint ici l’amour sous sa forme la plus absolue et la plus terrible.L’héroïne se prend de passion pour un voisin dès l’âge de treize ans. Devenue femme, son amour croît avec elle, dans une passion dévastatrice.
A travers ce personnage meurtri, l’auteur évoque l’Amour sous sa forme la plus entière et la plus authentique : le premier amour, les premiers émois à l’âge où le cœur s’interroge et où le corps espère s’abandonner. le premier amour qui pousse à accomplir des folies, rend mélancolique et heureux, nonchalant et passionné.

Le premier amour…Celui que l’on n’oublie jamais.

L’avis de la rédaction :

Un pianiste est un piano, est-ce l’amant, l’auteur, l’amour? Nul ne le sait, mais les notes de musique sont comme des mots posés sur le papier ou des paroles imaginées. Cette femme, l’inconnue qui lui écrit et lui offre des fleurs, s’achemine depuis l’enfance vers une folie amoureuse, puis une folie tout court. Un soir de deuil, elle ose enfin lui écrire et tout lui dire de son passé et de sa folie amoureuse.

On assiste à une très belle performance de Caroline Vidal qui nous fait , ici découvrir et aimer Stefan Zweig. La mise en scène et les jeux de lumières mettent en valeur la lente déchéance vers la folie.

Un moment suspendu niché au cœur de la Carreterie.

Infos utiles :

Au théâtre de la Carreterie, 101 rue de l Carreterie à Avignon

À 17 h 30 du 5 au 28 juillet, relâche les 9, 16, 23 juillet

Réservation au : 04 90 87 39 58

Tarif : 16€, carte OFF : 11€, enfants 6€.  

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email