Ninalisa

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Pitch :

Nina Simone, une des artistes essentielles du 20e siècle, mais aussi une mère. Lisa Simone, sa fille, également chanteuse, emménage dans la villa où sa mère a fini ses jours. Dans un coffre, elle découvre son autobiographie. Soudain, quelqu’un apparaît. C’est Nina. Cette nuit, ces deux femmes se parlent et chantent l’amour, la lutte pour les droits civiques, la filiation, la maladie et l’afro féminisme. Jazz et musique classique s’entrechoquent dans une odyssée théâtrale et musicale sans champagne mais avec un pianiste et deux superbes voix.

Créé en 2019 en Belgique, « NinaLisa » a rencontré un grand succès public et critique, notamment au Festival d’Avignon 2019. Il est mené par une équipe artistique qui entremêle la Belgique, Haïti, l’Afrique de l’Ouest et le Brésil.

Thomas Prédour a porté pendant plusieurs années ce désir de mettre la vie de Nina Simone en scène. Il est conseiller artistique de différentes structures dont La Maison qui Chante, dédiée à la Chanson Jeune Public, et Faso Danse Théâtre, compagnie du chorégraphe Serge Aimé Coulibaly. Il a aussi créé une conférence gesticulée sur la question du choix.
Isnelle da Silveira, qui interprète Nina Simone, est une artiste autodidacte collaborant régulièrement avec les ballets C de la B.
Dyna, chanteuse et danseuse belgo-haïtienne, a reçu le prix du public lors du festival Avignon Off 2016 pour « Double », et a sorti deux albums sous le nom de Dyna B.
Les deux artistes sont accompagnées sur scène par Charles Loos, pianiste de jazz ayant joué notamment avec Chet Baker, Philippe Katerine et Maurane.

Avis de la rédaction :

Que de superlatifs à mettre à cette pièce musicale : spectaculaire, splendide, magnifique et ces deux qui s’unissent à l’unisson un pur délice. Le pianiste est juste merveilleux, ses doigts glissent sur le clavier avec une virtuosité rare. Merci à ce monsieur qui a su accompagné nombre d’artistes, je vous parle de Charles Loos.

Nina s’est battu toute sa vie contre le terme « nègre » et tout ce qu’il comporte.

Elle rendra hommage à Martin Luther King, ira rencontré Nelson Mandela et pour elle « la liberté » est un état de grâce qui est en nous et cela se sent ». La comédienne est chanteuse Isnelle da SIlveira incarne à merveille Nina Simone. Celle qui joue sa fille alias Dyna à un timbre de voix cristallin ou chaud comme est la voix des divas soul. 

Merci mesdames et monsieur pour ce moment de grâce qui m’a rappelé un été 2001 où j’ai eu la chance d’entendre un récital de Nina Simone à Montréal lors du festival de jazz. Lorsque vous chanté Isnelle, Nina est là. 

À quand le théâtre Mogador pour ce trio éblouissant et époustouflant. 

 Infos utiles :

Théâtre la manufacture, 2 bis rue des écoles, salle château de St Chamand (terminus tram)

À 19h30 du 16 au 25 juillet 2021, relâche le 19 juillet

Réservation au : +33 (0)4 90 85 12 71

Tarif : 20.50€, carte OFF : 14€.  

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email