NO LIMIT

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

13Pitch :

Le 12 juin 1964, Jocelyne Therolz sort de son épreuve de mathématiques pour son baccalauréat section C au lycée Joseph Marie de Neufchâteau dans les Vosges.

Au même moment à la maternité du CHU de Nantes, Christian Duvernois attend de savoir le sexe de son futur enfant, et 674 kilomètres plus loin un incident est intervenu aux Entrepôts Frigorifiques Lyonnais au marché-gare de Perrache dont la nature est encore inconnue.

Notre histoire se passe en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique. Il y a des présidents, des généraux et des pilotes d’avion. Lors de ce fameux 12 juin, à cause d’un tragique concours de circonstances, un groupe de bombardiers est envoyé par erreur pour atomiser Moscou.

Les américains perdent le contact radio donc grosso merdo tout contact avec les bombardiers parce qu’à cette époque les GSM n’existaient pas et que de toute façon on ne capte pas dans le ciel… à moins que… attendez je vérifie un truc… non c’est bon ! il y a mon cousin qui est hôtesse de l’air, enfin hôte de l’air attends comment on dit ? ah oui stewart et il m’a dit qu’on ne captait pas dans le ciel mais là n’est pas le sujet.

On s’égare… Bref ! Il y a plus urgent. Ils tentent par tous les moyens de les arrêter, avant qu’ils ne déclenchent inévitablement, une troisième guerre mondiale. L’histoire ne nous dit pas si Jocelyne a eu son bac, si Christian aura un garçon ou une fille ou si les Entrepôts sont indemnes : car cette journée va marquer un tournant et changer définitivement le monde tel que nous le connaissons.

Avis de la rédaction :

 Ce spectacle  loufoque et complètement barré est un instant suspendu d’impertinence absurde, faisant l’énumération  des bêtises des puissants de ce monde. C’est brute mais avec un talent ciselé avec un interprétation entre mime et clown.

Qu’il est bon de rire ces temps-ci des incohérences, des compromissions et des postures risibles dans lesquelles les responsables politiques et militaires  se délectent à gorge déployée.

Les gags et les ruptures, les figures stylistiques de la langue française se succèdent sur fond d’actualités contemporaines. Il y a une grande intelligence dans cette mise en scène et dans le jeu des comédiens qui nous offrent des moments burlesques et hilarants tout en gardant un côté acerbe et un humour piquant.

La dénonciation du monde social est jouée sur scène avec une fougue magnifique. Ce spectacle sera à coup sûr un succès de l’année 2021.

Ce spectacle n’est pas recommandé aux personnes qui n’aiment pas rire des sujets sérieux.

Bravo

 Infos utiles :

Théâtre des Béliers, 40 rue Maganen

À 22h35 du 7 au 30 juillet 2021, relâche les 12,19,26 juillet

Réservation au : +33 4 90 82 21 07

Tarif : 24€, carte OFF : 17€.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email