Rencontre avec le metteur en scène, Thai-Son, de Life on Mars et sa jeune stagiaire Stéphanie Récupido.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Rencontre avec Thaï-son Richardier et Stéphanie Récupido qui assure la mise en scène de la pièce Life on Mars, dont vous trouverez la chronique sur notre site onglet festival 2021…

« Bonjour, à vous deux, nous sommes sur l’ile de la Barthelasse dans le chant des cigales et devant le magnifique panorama de la ville d’Avignon. »

« Alors comment se passe le festival pour vous ? »

Thaï – Son : « Alors pour nous cela se passe plutôt très bien ; on a eu une lente montée en nombre de spectateurs. On a commencé avec 11 personnes maintenant on a de belles salles avec environ 80 spectateurs. On commence à avoir du monde, on est très heureux, le bouche à oreille fonctionne très bien et on est très content de ce qui se passe actuellement. Avec l’équipe tout se passe très bien même si on est arrivé tous fatigué et plein d’actions à faire en amont, et tous notre temps s’est passé à faire des réglages, de choses à préciser. On a trouvé un très bon rythme et on est très heureux de se trouver en plein dans le centre ancien d’Avignon »

Stéphanie : « carrément cela se passe super bien à la maison et au festival aussi, il y a de plus en plus de monde qui vient et qui en ressorte très content que se soit les spectateurs ou les pros, on a de très bons retours, très positifs donc cela fait très plaisir. Les gens réagissent beaucoup au spectacle sur des scènes que l’on n’avait pas imaginés drôles, et ça motives les comédiens.

 « Votre meilleur souvenir de ce festival off 2021 ? »

Thaï-Son : « la soirée d’hier, ou on a eu beaucoup de monde, beaucoup de retours ; des personnes qui sont venus et qui ont beaucoup apprécié avec des pros, des personnes représentant la métropole Lyonnaise, de la ville de Villeurbanne. Cela a été un grand honneur de les avoir reçus, ils ont très apprécié le spectacle et cela en est mon meilleur souvenir. »

Stéphanie partage l’avis de Thaï – Son.

 « Avez-vous des projets après cet off ? un off 2022 ? »

Thaï – Son : « Oui après ce off, on a plein de projets, dont un projet sur l’Illiade d’Homère tournée en mode contemporain, un spectacle toute génération mais avec une vraie fibre contemporaine, traiter les guerriers sous le mode du rugby Américain car ce sport s’accole bien qui dans l’essence même, ils ont un coté très guerrier et très mythologique. On a trouvé cela très beau cette comparaison et on a un autre projet que Stéphanie va vous présenter. »

Stéphanie : « un projet de théâtre immersif qui aura lieu le 30 et 31 octobre au château de Santenay, château de Philippe le Hardi, où cela sera un spectacle  ou les gens seront masqués avec des loups blancs à grands nez, loups des apothicaires et les comédiens non, c’est comme cela que l’on fera la différence, un spectacle muet mais avec un très belle scénographie, de la musique et les odeurs jouera à créer une ambiance, des ambiances ; en conséquence les spectateurs pourront suivre tel ou tel personnage et créer leur propre parcours, leur propre histoire. On s’inspire du mythe de Roméo et Juliette mais aussi de l’histoire du château ou il y a eu une tragédie romantique. On réalise un mix de ces deux histoires pour créer notre propre histoire…

Thaï – Son : « cela sera un spectacle grand format car on sera treize comédiens et deux régisseurs. Il faut rappeler que les spectateurs deviendront acteurs et ils déambuleront de manière aléatoire. » Ce type de spectacle, on aimerait l’emmener dans le off 2022. C’est-on peu être jamais, si d’aventure on trouvait quelqu’un de vraiment très intéresser par ce projet et la capacité et la véritable envie, de porter avec nous ce projet et de pouvoir l’insérer dans le off 2022. »

 « Avez-vous eu d’autres pièces ? »

Thaï – Son : « Alors pour Stéphanie pas encore et pour moi une pièce dont le titre est « qu’est-ce que le théâtre » chapelle des antonins, la Factory. Cette pièce est inspirée d’un texte de William Shakespeare : être ou ne pas être, tel est la question ? issu d’Hamlet et pose les questions suivantes : qu’est-ce que le théâtre ? et pourquoi on y va ? cela est très réussi sur un format court (45 minutes), c’est très intelligent, très finement écrit et c’est très bien écrit, je vous le recommande. »

 

QUESTIONNAIRE DE PROUST DIT DOS A DOS:

« Quel est votre lieu préféré à Avignon ? »

Thaï – Son : « personnellement j’adore le cinéma Utopia, c’est un très beau lieu, on y va souvent se désaltérer et c’est très très chouette. Sinon j’espère en trouver d’autres sauf que pendant le festival on travail beaucoup, on finit tard donc pas facile facile. Coté professionnelle cela sera le 11 Raspail ou la programmation est très bonne, la Factory et les Halles qui font du très beau théâtre, ceux sont des lieux où on ne peut pas se tromper. »

Stéphanie ne sait pas encore trop et ne connais pas la ville d’Avignon pour savoir où se poser tranquillement.

« Un tue l’amour rédhibitoire ? »

Stéphanie : « Quelqu’un qui a trop confiance ne lui, peut-être »

Thaï – Son (en souriant) : « les comédiens se lâchant un petit peu avant la représentation ; enchainent parfois flatulences et rots qui ne sont parfois pas très très sexy. »

« Si vous étiez un héros de fiction : qui seriez-vous ? »

Stéphanie : « Colin dans l’écume des jours de Boris Vian, j’aime beaucoup ce livre et ce personnage

Thaï – Son : « se serait Cyrano de Bergerac, pour son panache et son courage mais aussi lâche que lui parfois. »

« Qu’est-ce qui est le plus dure au théâtre : rire, pleurer ou embrasser ?

Thaï – Son : « c’est rire parce qu’embrasser on le fait, on le joue ce n’est pas très compliqué pour moi je dois le dire. Je l’ai fait plusieurs fois en tant que comédien. Pleurer ce n’est pas facile mais voilà je trouve que cela se fait bien alors que rire pour être sincère c’est ultra dur. Je crois avoir un rire communicatif et très sincère et du coup je n’arrive pas vraiment à faire des rires « enregistrés » ou des rires sur commandes, d’ailleurs j’ai joué des pièces où je devais rire et tant que le rire ne vient pas du font du cœur, le rire c’est toujours chiqué.

« A qui aimeriez-vous dire pardon ? »

Stéphanie : « A ma sœur, car on n’a eu des moments très difficiles, on ne s’est jamais dit vraiment pardon, on est passé à autre chose. On ne ce l’ai jamais dit et pourtant c’est important. »

Thaï – Son (sourire) : « A sa compagne et à ses ex car j’ai fait des conneries, voilà j’ai certainement dans des moments où on se dispute ; on fait et on dit des choses pas belles et que l’on regrette beaucoup, donc pardon pour tout ceci, mesdames. »

« Quel est votre juron préféré ? »

Stéphanie : « merde »

Thaï – Son : « je préfère les jurons fleuris, quand un mot qui est à contre-emploi s’appliquait à une situation. Un mot hors propos qui devient intelligent, un juron qui devient intelligent et que l’on emploi à bon escient et au bon moment. »

« Si votre maison ou votre appartement venait à brûler, que sauveriez-vous ?

Stéphanie : « Son chat et un vinyle des Beatles « revolver », don de son grand-père. »

Thaï – Son : « un des album photo que ma mère faisait quand on était enfant, elle-même grande photographe et un carnet, un journal de tous nos souvenirs. »

« Stéphanie si je vous dis une couleur ? »

Stéphanie : « Jaune »

« Thaï – Son : Pastis ou Ricard »

Thaï – Son : « ni l’un ni l’autre sauf si utilisé en cuisine, je ne suis pas très fan du goût anisé. Par contre les comédiens sont très fans et je crois que c’est un débat de marque… »

« Cigale ou silence ? »

Stéphanie : « le matin cigale et pour le reste de la journée silence car elles font trop de bruit, mais cela est chouette. »

Thaï – Son : « Le matin, les cigales portent le cœur en vacances ; en revanche au bout d’un moment dans la journée dès que l’on tract, elles sont un peu enquiquinante mais on s’y fait et le silence pas top. »

 

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email