en ce temps là, l’amour

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Durant sa semaine parisienne le rédacteur en chef a vu pour vous : « en ce temps-là, l’amour ».

Le Covid vous désespère et le marasme ambiant vous a envahi, n’hésitez pas à venir écouter le texte de Gilles Ségal, interprété magistralement par David Brécourt.

Le comédien y met tout son amour de la scène et du théâtre pour donner vie à ces trois personnages. L’histoire est aussi simple que cruel, on assiste aux 6 jours du voyage d’un train entre Drancy et Auschwitz Birkenau. Le personnage de David Brécourt va narrer la rencontre avec un père et son fils dans ce train.

L’intention et l’humanité que le comédien met à se faire le passeur d’une mémoire intime et collective, le transmetteur à une nouvelle génération de l’horreur de l’extermination nazi avant même qu’elle n’est commencée physiquement dans les camps nous scie. Le silence qui plombe la salle durant toute la représentation, les larmes que l’ont voit çà et là couler le long d’une joue montre combien l’artiste arrive à pénétrer nos âmes et nos cœurs.

Ce silence n’est rompu que par la réplique finale ou les applaudissements explosent, la salle debout acclame un David Brécourt trempé et ruisselant de sa prestation.

Comme vous le dis sur scène en ce temps-là, les hommes ne se séparaient pas de leurs enfants. Nous pourrons dire en ce temps-là, Mr Brécourt j’ai vécu grâce à vous le temps d’une pièce le plus bel hommage que l’on puisse rendre à l’amour paternel.

Infos pratiques :

Du 14 au 22 janvier 2022 à 20h00

Au Théâtre du Gymnase Marie Bell, 38 boulevard Bonne nouvelle 75010 Paris.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email