Détours et autres digressions

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Pitch :

Après LA TRAGÉDIE COMIQUE, DU VENT DES FANTÔMES, AU BORD DE L’EAU, Eve Bonfanti et Yves Hunstad nous entraînent dans DÉTOURS ET AUTRES DIGRESSIONS, véritable immersion au cœur de leur processus créatif, révélant les moments intimes, fragiles et imprévisibles qui jalonnent l’élaboration aventureuse de leur dernier spectacle. Ils se sont engagés à en donner, très prochainement, une version définitive en ouverture d’un important festival de théâtre contemporain à l’étranger. Le défi est de taille et le temps file…

Dans un esprit joyeusement subversif, Bonfanti et Hunstad jouent avec la fine ligne qui sépare le vrai du faux, le jeu du hors-jeu, la fiction de la réalité. Entrelaçant poésie et humour avec une intelligence et une finesse peu communes, ils font du public leur complice artistique d’un soir et déploient peu à peu un moment théâtral grandiose et absolument inattendu.

L’ÉCHO : « De quoi ça parle ? Ce que fait La Fabrique Imaginaire, c’est indescriptible. »
TÉLÉRAMA : « C’est étincelant, intelligent, drôle et poétique. »
CHARLIE HEBDO : « Si vous allez les voir, vous ne le regretterez pas ! »

Au cinéma Utopia à Avignon, le vendredi 15 juillet à 14h30 aura lieu la projection du documentaire de Christian Rouaud* LE PLAISIR DU DÉSORDRE en présence du réalisateur et de l’équipe du spectacle.
A voir absolument, le film raconte de manière drôle et émouvante les trois premières années de recherches et d’écriture du dernier spectacle de la Fabrique Imaginaire et explore le mystère de la naissance d’une création en cours.
(*Réalisateur de TOUS AU LARZAC, César du meilleur documentaire en 2012)

Avis de la rédaction :

les deux comédiens Eve Bonfanti et Yves Hunstad, nous emmène dans leur univers absolument absurde et totalement décalé avec des propos construits sur l’espace, l’infini et la matière où la dématérialisation de l’imaginaire…. Cette pièce est comme un temps suspendu, les deux comédiens nous fond voyager dans leur Fabrique Imaginaire,  ils rient d’eux et nous font rire à deux, d’eux-mêmes et de nous. Leur humour est une folie totale, avec des jeux de mots truculents, totalement déganté, comme les Monty Python ou Shirley et Dino. Un vent de fraîcheur du monde circassien enveloppe cet ovni…

Infos pratiques :

Théâtre la Fabrik Théâtre, 10 route de Lyon, impasse Favot

A 20h00, du 7 au 30 juillet, relâche les 13, 20, 27 juillet

Réservation au :+33 4 90 86 47 81

Tarifs : 20 €, OFF :  14 €, réduit : 10 €.

Partager ce contenu ...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email